vendredi 6 janvier 2017

Les vases communicants (56) : Marie-Noëlle BERTRAND

Dans le cadre des vases communicants de janvier 2017

Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre...

L’aventure du 1er vendredi du mois de janvier 2017 est ici.


Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir Marie-Noëlle BERTRAND dont les mots sont habituellement ici.

Nouvelle rencontre après celle du 3 juillet 2015.

Le texte qu’elle a bien voulu me confier…

Dans la lumière vacillante de l’espoir






Voyez-vous, notre Mère, la Terre ployer sous la botte de ceux qui l’avilissent. Voyez-vous son beau visage plein de larmes devant ses enfants déchirés, mutilés, brisés. Asphyxiée et écartelée, ses richesses pillées aux profits de quelques uns. Elle hurle de douleur et de désespoir. Inconsolable, son tourment semble ne jamais devoir prendre fin.

Dans la lumière vacillante de l’espoir, Gaïa, notre Mère, lève-toi. Que la terre se fasse légère pour toi. Écarte Chaos, ton frère. Tu es là, vérité unique, unissant terre ciel mer. Les Pléiades obstinées, les sept colombes de notre espérance, sont près de toi pour nous montrer la route.

Que votre force nous embrase. Dans votre halo, mettons-nous debout. Fermons les yeux, écoutons le chuchotement des étoiles pour rêver un monde… un monde de fraternité… un monde de partage…


Grand merci à Marie-Noëlle

Si vous voulez lire mes mots, c’est ici.


Et que sont les VASES COMMUNICANTS ?
Emprunté à Pierre Ménard, car pourquoi dire mal ce qui a été si bien dit :

« François Bon Tiers Livre et Jérôme Denis Scriptopolis sont à l’initiative d’un projet de vases communicants (au départ cela s’appelait le Grand dérangement, pas peu fier d’avoir trouvé ce titre de vases communicants) : Le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d’un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement… Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre.
Beau programme qui a démarré le 3 juillet 2009 entre les deux sites, ainsi qu’entre Fenêtres / open space d’Anne Savelli et Liminaire. 

Si vous êtes tentés par l’aventure, faîtes le savoir sur le mur du groupe Facebook des vases communicants


2 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Belle élégie (comme le tableau), l'espoir en couleurs...

Luc Comeau-Montasse a dit…

Bien d'accord avec Dominique
l'un et l'autre apaisant et plein d'espoir.