vendredi 6 juillet 2012

Les vases communicants (10), Journaux sur vie par euonimus Blue



Dans le cadre des vases communicants du mois de juillet 2012

Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre...


ci-dessous le texte qu’a bien voulu me confier Euonimus Blue
.
Vous pouvez aller la lire ici.

À partir de la photo de son profil

Journaux sur vie


Journaux sur vie… Déchire !
Les petits morceaux éclatent à travers la pièce, dansent, s’éparpillent, s’écrasent. Attraction terrestre…
Elle regarde ce drame, cette œuvre… un peu hébétée d’en être l’auteur. Cela nous fera-t-il du bien ?
Elle ne se sent pas mieux.
Rimmel qui traîne sous les yeux…

Journaux sur vie… Déchire !
« Pour échapper à la moulinette », « tout prix pour plaire au peuple » « offensive bande de gaza » « les zones arctiques », « un pôle cerné ». « présid… » Silence !
Mots superposent.                     Evènements.
Lettres qui braillent.                      Participe !
Il faut !                                              Vite.

« Présidentielles », « covoiturage ». Vite, il faut !
Il faut X, il faut Y. Variables multiples. Citoyenneté ! Vite ! Brouhaha inaudible, mots qui s’enchevêtrent... Silence !
Délais.
Angoisse.
Rimmel qui traîne sous les yeux.

L’intérieur d’elle baille, se lasse, si lasse...
Les journaux sur le sol se superposent.
Tourbillon interne. Elle regarde les miettes de sa vie, coincées, entre les lignes…
Les miettes de sa vie…
Enveloppée d’un drap vert-pomme.

Elle vit à l’intérieur du rythme. Elle dort, elle fait, elle pleure, elle s’offre et… Et elle se recroqueville...
Et ce foutu rimmel qui traîne sous ses yeux…

En supporter le poids est lutte… L’échine courbée. Le poids du temps. Le poids de ce qui le remplit, surtout… Des « il faut ». Du rythme effréné. Des ombres des autres et des figurines sociales… De la solitude, aussi… 

- Une pression, s’il vous plait !
Je m’allume une clope.
Cela nous fera-il du bien ?
Elle ne se sent pas mieux…


Grand merci à elle.



Et que sont les VASES COMMUNICANTS ?
Emprunté à Pierre Ménard, car pourquoi dire mal ce qui a été si bien dit :

« François Bon Tiers Livre et Jérôme Denis Scriptopolis sont à l’initiative d’un projet de vases communicants (au départ cela s’appelait le Grand dérangement, pas peu fier d’avoir trouvé ce titre de vases communicants) : Le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d’un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement… Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre.
Beau programme qui a démarré le 3 juillet 2009 entre les deux sites, ainsi qu’entre Fenêtres / open space d’Anne Savelli et Liminaire. 

Si vous êtes tentés par l’aventure, faîtes le savoir sur le mur du groupe Facebook des vases communicants, que chacun puisse relayer les autres... »



2 commentaires:

Lystig a dit…

petit coucou en passant !

euonimus Blue a dit…

Merci beaucoup pour cet échange! Au plaisir!