mardi 23 juin 2015

100 graines d'idées # 03

Sur une idée lancée le mardi 16 juin 2015 ici
ma participation à
« 100 graines d’idées »

consigne du MARDI 23 JUIN 2015 - 100 graines d'idées #03



Compote in progress, by Manet

Pourquoi dit-on "tomber dans les pommes" ?



« Tomber dans les pommes » doit m’inspirer ce jour.
Où a-t-on bien pu aller chercher cette expression ? dans quels temps anciens ?
M’imaginerez bien que ce serait ce cher Newton, pour se rendre intéressant.
Bien sûr, suis-je bête. La première fois, qu’elle a été prononcée c’était par Guillaume Tell face à son cher fils !
Évidemment, explications plutôt simplistes car elle doit venir de beaucoup plus loin.
Revenez, Professeur Pivoine, vous qui êtes une encyclopédie vivante… mais non je ne vous flatte pas… dites-moi « tomber dans les pommes »

Débile ce professeur. Il me répète « tomber dans les pommes », « tomber dans les pommes », « tomber dans les pommes » comme s’il était sur une scène de théâtre et faisait un exercice.
Ah, le voilà en colère, maintenant pleurnichard, tout en coup riant aux éclats et peinant à articuler
N’arrêtant pas de bégayer « tom…tom… bééééééééééééé dans les… les… po…po...pom...pom…mes ! »
Savourant ses différents effets qui m’ont laissé bouche bée.

La plaisanterie a assez duré.
Expliquez-moi, justifiez-moi, étonnez-moi, instruisez-moi, Professeur Pivoine

Sachez, cher enfant, que tomber dans les pommes est apparu pour la première fois vers les années 1889 et voulait dire tomber en pamoison. Puis George Sand s’est vantée d’être dans les pommes cuites. La pôôôvre, elle était épuisée de fatigue.

Peut-être ignorez-vous, Gustave, que nos voisins allemands basculent hors de leurs pantoufles
Ou que nos cousins québécois, font l’étoile de mer au lieu de tomber dans les pommes

Merci de vos doctes éclaircissements
Mais je pensais que vous m’auriez déniché une explication, une vraie explication
Essayez !
Sachez que je vais tomber dans les pommes, je n’ai pas eu le temps de me sustenter, Gustave.


Les personnages, par entrée en scène
-        Gustave
-        Professeur Pivoine




2 commentaires:

Éva a dit…

Sympathique ce professeur Pivoine ^^
Bonne chance pour rattraper le rythme des 100 graines d'idées, allez allez c'est possible, on n'en est qu'au début ! :)

brigitte celerier a dit…

découvert avec délectation en cherchant le vase de juillet
reste le manque de ce dernier