lundi 14 novembre 2011

Une photo, quelques mots (16), Le porte-manteau


Sur proposition de Leiloona 


09 novembre 2011

Une photo, quelques mots (16)

Cela faisait pas mal de temps que Kot n'avait pas mis de photo sur son espace. Le revoici avec de nouvelles photos, et en couleurs ! Alors pour fêter ça, place à la couleur. Voyons voir si elle vous inspirera autant que le noir et blanc. C'est étonnant de voir à quel point notre ressenti face à de la couleur est différent. 
A vos claviers ! 


C'est à vous ! Tous les textes ici
Le porte-manteau. 

Ne riez pas de moi, s’il vous plaît.
C’est bien moi, Kelly-Anne.
Cette photo est toute récente. Elle date du 2 octobre 2011.

Cette photo, c’est Quentin qui l’a prise.
Quentin est mon compagnon et aussi auteur de bandes dessinées.

Tout à fait par hasard, il a été contacté par une agence de communication dont le directeur est fan de ses dessins. Cette agence doit répondre à une commande où des femmes présenteront différents couvre-chefs, ou plus exactement bibi, voilette et compagnie.
Ce directeur veut tout un montage, associant photo réelle et dessin.

Pour s’aider dans son travail, Quentin a décidé de me photographier ici ou là, en situation de tous les jours avec les différents chapeaux.
J’ai pris cela pour un agréable jeu.

Et un samedi, en route pour l’aventure.
Trois heures dans les transports communs, métro et autobus de la capitale.

Quentin avait un grand sac de sport à ses pieds et me passait les différents accessoires.
Photo. Tourne la tête. Regarde en l’air, à gauche, à droite.
Seule recommandation, ne jamais le regarder, faire le plus naturel possible.
Au bout de cette séance, je n’en pouvais plus.
Je l’avais prévenu, une fois, c’est tout. Je ne suis pas une pro du porte-manteau, moi.

Après cette journée, il transféra toutes les photos sur son ordinateur, et le tri commença et les réflexions. J’y mis mon grain de sel, voulant éliminer certains clichés où je ne me trouvais pas à mon avantage, mais pas du tout.

Celle-ci sortit du lot.  Nous étions enfin d’accord, nous la préférions tous les deux.
Je m’aimais bien avec ce joli bibi à voilette empesée. Sa couleur, ma préférée.

En suite, interdiction de déranger Quentin. L’échéance de remise de son travail arrivait à grands pas. Il se mit au travail en mêlant dessins et photos de ma tête, de ma personne en totalité.

Le résultat fut assez déroutant, mais, heureusement, plut à son commanditaire.
Je ne vous en dirai pas plus.
Surveillez les affiches sur les colonnes Morris de votre ville ou les pages de votre magazine préféré, dans un petit mois, vous me reconnaitrez et admirerez son travail. Pas de raison. .


7 commentaires:

leiloona a dit…

Je surveillerai alors ! lol

J'ai fait le porte-manteau, il y a plusieurs années, je n'ai jamais plus voulu le faire. Poârk.

lucie a dit…

belle idée ! il nous a inspiré ce bib !

Marine Rose a dit…

J'aime beaucoup l'idée... Bravo pour ton texte...

Mathylde a dit…

Un récit intéressant qui donne envie de voir la fameuse création de Quentin !

Asphodèle a dit…

Ah et comment te reconnaitra-t-on ??? Tu es taguée chez moi, la la lala ! Je sors, (je sifflote)

La Vilaine a dit…

Très originale façon de traiter cette photo chez toi aussi ! bravo

Mind.the.gap a dit…

L'art est partout, il suffit d'ouvrir les yeux...et de laisser place aux mots !