vendredi 30 septembre 2011

Les Impromptus littéraires (4), Regrets d'îles



Ma participation aux Impromptus littéraires


Quelques semaines à prolonger l'été en rêvant à la mer, au sable... Nous sommes prêts à basculer dans l'automne. Racontez-nous, en prose ou en vers, ce que la saison évoque pour vous, mais attention, votre texte devra impérativement comprendre les cinq mots suivants (pouvant être utilisés sous toutes leurs formes, donc conjugués ou accordés):
Ciel, sanglot, miroir, froisser et or.

Les instructions générales de participation sont accessibles ici.

Les textes sont ici




Regrets d’îles

Le ciel était trop brumeux en ce dernier jour avant le solstice d’automne. Cerise avait le moral en berne ce matin-là. La rentrée était déjà là.

Cerise en avait tant rêvé de ce voyage au Cap Vert, qu’elle retournait sans arrêt voir les photos des trois îles. Ngor, Madeleine et Gorée, trois noms qui lui feraient presque venir des sanglots dans la voix quand elle les évoquait avec Olivier... elle en rêvait tant.


Cela leur aurait fait du bien à Olivier et à elle-même de prolonger l’été qui avait été très occupé par son travail sur les commandes de miniature de panoplies de croisés. Dans le miroir qui prenait tout un pan de mur de son atelier, elle les voyait, bien alignées sur des étagères un peu de guingois.
Les touches d’or qu’elle avait déposées sur certaines y faisaient comme des étoiles…

L’automne allait arriver. Ce fichu toit qu’il fallait faire réparer pour éviter aux pluies automnales de plus abîmer la maison avait eu raison de ses envies et besoins de voyages et de vacances.
Elle en était toute chiffonnée et froissée.

Les précédents textes concernant Cerise et Olivier peuvent être lus ici.


4 commentaires:

Asphodèle a dit…

Tu nous manquais ! Le rugby te monopoliserait-y ??? Très jolie participation où tout est dit en peu de mots...

Valentyne a dit…

A lire en écoutant la voix envoutante de cesaria Evora

Eryndel Lùvalan a dit…

C'est un beau texte, qui nous dépeint merveilleusement la nostalgie de l'été qui ne manque pas de nous envahir à l'avènement de l'automne.

32 Octobre a dit…

Merci de votre passage... tout à fait d'accord d'écouter les disques de Cesare Evora... c'est à elle que j'ai pensé... son concert a été annulé à Marseille...