lundi 29 août 2011

Rdv avec un mot (6), Passé





Lundi 29 août : passé

Nous avions laissé Camille, 7 ans tout juste, en vacances au Resty, se plantant devant son grand-père et lui disant, sûr de lui et sans trembler,
-       Papy, c’est Camille… C’est son éventail… C’est son livre… C’est sa photo. Mais c’est qui ?

Il avait vu son grand-père blêmir et l’avait entendu dire :
-       Natacha, il faut que l’on raconte l’histoire de Camille au petit. Viens, il est temps. Il est assez grand pour l’entendre.

Et c’est comme cela, par cet après-midi qui aurait dû être tranquille qu’un enfant curieux voulut en savoir plus sur cette femme dont il portait le nom.
Il avait déjà questionné mais n’avait rencontré que le silence.
Il avait imaginé qu’il devait son prénom à l’admiration que sa mère portait à Camille Claudel. Alors, garçon ou fille, pas d’importance, ce serait ce prénom et pas un autre. Il savait déjà qu’il portait un prénom épicène. Il avait « scotché » la maîtresse un jour avec ce mot savant. Et les copains, je ne vous dis pas ! Mais cela s’était retourné contre lui car dans son dos, ils le surnommèrent Épicène.

Retrouvons Camille et ses grands-parents Natacha et Nestor, assis confortablement sous le mûrier platane dans le jardin.
Camille leur présenta tous les trésors découverts.
Il commença par l’éventail avec le nom de Camille gravé sur le manche et avec ces deux pandas assis sur les premières branches d’un eucalyptus.
Il continua avec le livre de Daphné du Maurier, La maison sur le rivage.
Et il garda pour la fin, la photo sépia, comme sortie du passé, de celle qu’il avait déjà surnommée Queue de cheval.

Natacha et Nestor étaient face à face et ne savaient par quel bout commencer ce plongeon dans le passé.

Natacha se demandait si elle devait commencer par « Il était une fois… » Sachant que Camille était passionné par les histoires de fées et autres trolls. Mais la Camille de la photo retrouvée n’était pas une fée.
C’est Nestor qui se jeta à l’eau, commençant sa phrase par :
-       Camille était la grand-mère de ta grand-mère.
Il vit tout de suite de l’interrogation dans les yeux de l’enfant. La grand-mère de ma grand-mère, c’était quand cela… Nestor s’était depuis longtemps préparé à raconter cette histoire. C’était sa famille par alliance donc il espérait qu’il y a aurait moins d’émotion dans sa voix qu’il y aurait pu en avoir dans celle de Natacha.

-       Camille est née le 1er août 1899, commença Nestor
-       Elle aurait eu 112 ans cette année, l’interrompit son petit-fils.
-       Oui, elle aurait eu 112 ans…
Ce 1er août 1899, à Saint-Pétersbourg soit 100 ans jour pour jour après la naissance de Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur, Camille est née. Elle s’est éteinte le 9 février 1974, à Paris comme la comtesse, 100 ans plus tôt. Drôle de coïncidence.

Maintenant je vais te raconter son histoire…



5 commentaires:

patriarch a dit…

je repasserai pour l'histoire... merci. Bises

Amélie a dit…

Rhâââ^!!! La suite ??? Très chouette entrée en matière, en tout cas !

Aymeline a dit…

On aura l'histoire en question j'espère :)
Beau début d'histoire et de transmission de la mémoire familiale :)

Eiluned a dit…

Mais mais ! OOoooh et l'histoire?
Tu m'as suspendu à tes mots, et hop pas de suite ! Mais je ne doute pas que tu nous la conteras, un jour...

Asphodèle a dit…

Rrrr ! Nous restons en plan, c'est pas du jeu ! Nul doute que nous allons en entendre parler, patience ? C'est très bien écrit et tu nous tiens en haleine !